Instructions pour l'impression 
RDC Contrôle - Manufacturier canadien de thermocouple
RDC Contrôle - Manufacturier canadien de sonde de température


2) Quels sont les codes de couleur des thermocouples?

Index
< Pécédent
   Suivant >

Intro
1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
Introduction aux thermocouples

Types de thermocouples

Fils et extensions de thermocouples
  Codes de Couleur Americains et Internationals.

Le code de couleur standard d'ASTM E-230 (Etats-Unis) est employé sur tous les fils de thermocouple et fil d'extension de thermocouple quand le type d'isolation le permet. L'isolation extérieure d'un câble de grade thermocouple est normalement brun mais les manufacturiers ont le droit d'inclure une ligne de couleur identifiant le type de thermocouple selon ASTM E-230. Pour les types B, R et S le code de couleur du câble de compensation (alliages différents) est désigné selon le pays. Les diverses agences de standardisation nationales et internationales ont adopté des codes de couleur pour l'identification des thermocouples et leurs accessoires. Ils diffèrent généralement de ceux indiqués dans ASTM E-230. La couleur du câble d'extension est généralement la même que pour les connecteurs selon le type de thermocouple spécifié.

Cliquez ici pour télécharger le tableau des codes de couleur en format PDF.
3) Quel type de thermocouple devrais-je utiliser?
 
Lettres
ASTM
E-230
Nom commercial des Thermo-éléments Alliages des Thermo-éléments Matériel de protection ou d'isolation
des conducteurs de thermocouple
Lorsque les conducteurs du thermocouple sont isolés avec des perles de céramiques ou isolation de fil de thermocouple. Lorsque les thermocouples sont fabriqués avec du MGO.
T Cuivre (+) Cuivre Le type T peut être aussi bien utilisé dans une atmosphère oxydante que réductrice et pour un temps d'utilisation plus long, un tube de protection est recommandé. À cause de sa stabilité à basse température, le type T est supérieur pour une grande variété d'applications de mesures de basse température et de cryogénie. Ces températures d'opération sont de -200° à 350°C (-330° à 660°F), et peut aussi être utilisé a -269°C (-452°F) (ébullition de l'hélium). Le type T est utilisé entre 0° et 350°C (32° et 660°F) et il est très stable pour les applications de mesures de basse température et de cryogénie. Pour les applications en dessous de 0°C (32°F), une sélection spéciale d'alliage peut être requise.
Constantan (-) 45% Nickel -
55% Cuivre
E Chromel (+) 90% Nickel -
10% Chrome
Le thermocouple de type E est un bon choix pour les températures jusqu'à 900°C (1650°F) dans une atmosphère sous vide, inerte, modérément oxydante ou réductrice. Aux températures cryogéniques, il n'est pas sujet à la corrosion. C'est le type E qui génère le plus haut voltage de sortie (EMF) par degré de tous les autres types de thermocouple. Le type E est utilisé entre 0° et 900°C (32° et 1650°F). Si la température de l'application se situe entre 315° et 600°C (600° et 1100°F), nous recommandons le type J ou N, due à une instabilité de la structure chimique des alliages constituant le type E causant une dérive positive de +2° à +4°F en seulement quelques heures. Pour les applications en dessous de 0°C (32°F), une sélection spéciale d'alliage peut être requise.
Constantan (-) 45% Nickel -
55% Cuivre
J Fer (+) Fer Le type J peut être utilisé, protégé ou non protégé en absence d'oxygène libre. Afin d'éviter la contamination et d'obtenir un temps d'utilisation plus long, un tube de protection est recommandé. Le conducteur positif du type J étant en fer (JP) il s'oxydera rapidement au-dessus de 540°C (1000°F), il est donc recommandé d'employer des conducteurs plus gros pour compenser. La température maximum recommandée pour le type J est 760°C (1400°F). Le type J est utilisé entre 0° et 815°C (32° et 1500°F). Le type J est stable dans l'échelle de température entre 0 et 538°C (700 et 1000°F) par rapport au type E et K qui eux offrent une dérive positive de +2° à +4°F. Ce type de thermocouple peu dispendieux est principalement construit avec du MGO avec gaine d'acier inoxydable.
Constantan (-) 45% Nickel -
55% Cuivre
K Chromel (+) 90% Nickel -
10% Chromium
Dû à sa fiabilité et sa précision, le type K est intensivement utilisé à des températures allant jusqu'à 1260°C (2300°F). Il est recommandé de protéger ce type de thermocouple avec un tube métallique adéquat ou un tube de céramique spécialement en atmosphère de réduction. En atmosphère d'oxydation tel qu'un four électrique, le tube de protection n'est pas nécessaire bien qu'il puisse offrir une protection mécanique supplémentaire. Le type K survivra généralement plus longtemps que le type J a cause de son conducteur de fer qui s'oxydera rapidement spécialement à hautes températures. Le type K est utilisé entre -35° et 1260°C (-32° et 2300°F). Si la température de l'application se situe entre 315° et 600°C (600° et 1100°F), nous recommandons le type J ou N, due à une instabilité de la structure chimique des alliages constituant le type K causant une dérive positive de +2° à +4°F en seulement quelques heures. Le type K est relativement stable au transmission de radiation provenant des environnemenmts nucléaires.
Alumel (-) 95% Nickel -
2% Aluminum -
2% Manganèse -
1% Silicium
N Nicrosil (+) 14% Chrome -
1.4% Silicium -
84.6% Nickel
Le type N est principalement utilisé à haute température jusqu'à 1260°C (2300°F). N'étant pas un remplacement direct du type K, le type N offre une meilleure résistance à l'oxydation à haute température et un temps d'utilisation plus long dans les applications où le soufre est présent. Il surpasse aussi le type K dans sa propre échelle de température de vieillissement prématuré. Le type N est utilisé entre 0° et 1260°C (32° et 2300°F). Le type N surmonte plusieurs problèmes inhérents au type K. L'instabilité causant une dérive positive de +2 à +4°F entre 315° et 590°C (600° et 1100°F) est fortement réduite et le taux de dérive globale à haute température est aussi considérablement réduit. Le type N est aussi plus stable que le type K dans en environnement nucléaire.
Nisil (-) 4.4% Silicium -
95.6% Nickel
R Pt 13% Rh (+) 87% Platinum -
13% Rhodium
La température maximum recommandée pour les Type S ou R est de 1450°C (2640°F) tandis que pour le type B elle est de 1700°C (3100°F). Ces thermocouples se contaminent facilement. Il est souhaitable de ne pas les utiliser dans une atmosphère réductrice. Les thermocouples à métaux nobles devraient être toujours protégés par un tube interne de haute densité en céramique (Alumina) et un tube externe métallique lorsque les conditions le permettent. Disponible seulement sur demande spéciale.
Pt (-) Platine
S Pt 10% Rh (+) 90% Platine -
10% Rhodium
Pt (-) Platine
B Pt 30% Rh (+) 70% Platine -
30% Rhodium
Pt 6% Rh (-) 94% Platine -
6% Rhodium
C W 5% Rh (+) 95% Tungsten -
5% Rhénium
Ce type de thermocouple réfractaire peut être utilisé à des températures allant jusqu'à 2315°C (4200°F). Ayant aucune résistance à l'oxydation, il doit être strictement utilisé dans les atmosphères sous vide, d'hydrogène ou inerte. Disponible seulement sur demande spéciale.
W 26% Rh (-) 74% Tungsten -
26% Rhénium

1) Que signifient les désignations de lettres de thermocouple?

2) Quels sont les codes de couleur des thermocouples?

3) Quel type de thermocouple devrais-je utiliser?

4) Quelles sont les précisions initiales des différents types de thermocouple?

5) Y a-t-il une longueur maximum pour les thermocouples et le câblage de thermocouple?

6) Quelles est la meilleure gaine de protection métallique pour mon application?

7) Quelles sont les températures maximum des thermocouples?

8) Quel type de type de jonction devrais-je utiliser?

9) Quel est le temps de réponse des thermocouples contruits avec du MGO?

10) À quel endroit devrais-je installer ma sonde?

11) Combien la résistance de mon thermocouple devrait-elle mesurer?

12) Le Thermocouple semble lire incorrectement. Que devrais-je vérifier?

RDC Contrôle - Manufacturier Canadien de thermocouple RDC Contrôle - Manufacturier Canadien de sonde de température